Acier à haute résistance

Acier à haute résistance

Acier à haute résistance

Dans les constructions métalliques courantes, on parvient à améliorer les propriétés mécaniques de l’acier en y augmentant la concentration en carbone.
Ce carbone induit cependant un inconvénient, en ce sens que l’augmentation de la teneur en carbone entraîne une diminution de la ductilité et de la soudabilité.

En améliorant le matériau tant sur le plan métallurgique (autre structure), chimique (autres alliages) et du processus de laminage (une combinaison correcte de pression et de température), le matériau conserve sa limite apparente d’élasticité et sa résistance à la traction (qui peuvent aussi augmenter), présente une meilleure soudabilité pour une limite apparente d’élasticité identique et une meilleure aptitude au façonnage (à froid) pour une résistance identique.

L’acier à haute résistance est disponible aussi bien sous forme de tôles que de profilés. Dans le cas des profilés, le choix est moins étendu en raison de la problématique complexe d’approvisionnement. Pour les profilés, il est généralement possible d’obtenir une limite apparente d’élasticité de 460 N/mm² (S460). Livraison uniquement possible en grandes quantités.

De l’acier à haute résistance est également disponible sous forme de tôles laminées à froid. Les limites apparentes d’élasticité actuellement disponibles vont de 220 N/mm² à 500 N/mm². Ces tôles permettent de réaliser des profilés. D’autres transformations sont également possibles.