Structure solaire architecturalement intégré


Images: Sunsoak design - Ney & Partners

Le projet Bota solar trouve son origine dans la volonté d’un maître d’ouvrage privé : Botarogiercenter / Stephano Immo, de réinventer son immeuble faisant face à la Place Rogier, formant les angles de la Rue Neuve, du Boulevard Adolphe Max avec la petite ceinture de Bruxelles. Ce bâtiment avec ses trois façades, bien que stratégiquement situé en zone ultra commerciale et à l’entrée du vieux centre de Bruxelles, est peu visible.

Début 2016, le maître d’ouvrage lance un concours restreint entre plusieurs bureaux d’architectes. La proposition devra être novatrice et emblématique d’une volonté de changement.

C’est le projet de Sunsoak design / Ney & Partners qui a été retenu et qui sera le premier ouvrage des architectes et ingénieurs de Laurent Ney avec le bureau Sunsoak spécialisé en architecture solaire. Celui-ci a été fondé par Jean-Didier Steenackers et est aujourd’hui intégré au bureau Ney & Partners.

Cette structure solaire monumentale composée de deux portiques métalliques blancs portera 800m² de verres solaires translucides sur des haubans, donnant à la voile de verre une courbure légère et qui s’incline vers le sud. Le ruban de structure, composé de caissons en tôle métallique se plie comme un origami dans le but précis d’absorber ses propres efforts, son poids et l’effet de vent.

La centrale solaire architecturale couvrira ainsi 30% des besoins en électricité du bâtiment. Sous la structure solaire sera intégré un parc urbain en altitude, au dernier étage de toiture, directement au contact des nouvelles technologies solaires et des vues à 360° sur le vieux Bruxelles et le quartier Nord.

Le projet intégrera également l’optimisation des 2200 m² de commerces visibles à travers de grandes surfaces vitrées (bureau Archiwind, Cathy Van Hemelryck). L’équipe Sunsoak / Ney magnifiera les hautes vitrines sur les trois façades par un auvent aérien au-dessus de celles-ci, à 7 m de hauteur.

Ce nouvel objet, novateur, symbole d’une époque de révolution énergétique a d’autant plus de sens qu’il s’intègre à un patrimoine bâti existant délicat. Le projet sera réalisé en 2019

(source : Ney and Partners)